RFC Standard Liege

Les futurs talents du Standard s'entraînent sur un gazon synthétique Profoot de Lano Sports

Pour transformer deux terrains de son célèbre centre de formation pour les jeunes, le club de football belge Royal Standard de Liège a choisi de faire équipe avec Lano Sports. Étant donné que les dirigeants voulaient un terrain toujours disponible, le club a opté pour Profoot MXSi TLT de Lano. Un changement pour l'avenir qui fait la joie des jeunes talents du Standard.

Bien que le gazon naturel ne posait pas de véritables problèmes à l'Académie Louis-Dreyfus, le Standard de Liège a souhaité passer au gazon artificiel pour deux raisons principales : une maintenance aisée et une disponibilité quasi permanente. Par ailleurs, le club avait d'autant plus de chances d'opter pour cette solution que son président, Roland Duchâtelet, est un adepte du gazon artificiel depuis un certain temps déjà.

Une orbite rouge
Une adjudication a été lancée et même si elle comportait de nombreux défis, un club avec une histoire riche comme le Standard a immanquablement attiré de nombreux candidats. Pourquoi Lano a-t-elle remporté la palme ? Notre responsable des ventes belge Willem Van Lancker, qui s'est occupé du marché, explique : « Tout simplement par la haute qualité de nos solutions. De plus, le club exigeait entre autres que soit intégrée autour du terrain une piste d' athlétisme rouge, aussi en gazon synthétique. Un défi que seule Lano Sports était capable de relever. »

Idéal pour glisser et tackler
Au départ, le club belge a choisi Profoot MXSi 40 de Lano Sports, qui était alors notre produit-phare en matière de gazon artificiel. Mais peu de temps après, le successeur du Profoot MXSi 40 était sur le point de sortir : le Profoot MXSi TLT. Comme nous voulions ce qu'il y avait de mieux pour le Standard, nous avons livré cette nouvelle version. « Notre client était enchanté », se souvient Willem Van Lancker. « Profoot MXSi TLT se caractérise par une grande souplesse et une excellente résilience, de sorte que les joueurs peuvent jouer et tackler sans crainte. Sa technologie unique, basée sur deux formes de fibres torsadées ensemble pour former le fils, permet d'obtenir une durabilité et une couleur verte optimales. »

Deux mois, deux terrains et une piste d' athlétisme
Le Standard avait fixé un délai court pour les nouveaux terrains et la piste de course. Normalement, la pose d'un nouveau terrain nécessite deux mois de travail, de sorte que le temps était ici un challenge. « La convivialité et la facilité d'installation de nos gazons artificiels ont permis de relever ce défi », dit encore Willem Van Lancker. Le Standard a de grandes attentes, mais il n'a pas de souci à se faire : sa future équipe pourra s'entraîner sur des terrains qui répondent aux normes de la FIFA et ce, jour après jour, année après année.