Retour au sommaire

Deux clubs de hockey flamands optent pour les terrains mouillés de Lano

2017-05-03

Grâce aux performances de nos Red Lions et Red Panthers lors de tournois internationaux, le hockey a le vent en poupe en Belgique. Les terrains sont de plus en plus nombreux, comme les inscriptions qu’enregistrent les clubs. L'été dernier, le centre sportif Wilrijkse Plein et le club de tennis et de hockey Royal Beerschot ont installé des terrains mouillés Hockey Solution de Lano Sports. Une décision qui n'est pas due au hasard.

Depuis 2013, le centre sportif Wilrijkse Plein a été transformé par étapes pour devenir l'un des centres sportifs les plus grands et les plus modernes que compte Anvers, mais aussi la Flandre. Le site propose une piste finlandaise, des terrains en gazon naturel et artificiel pour le rugby, le football et le korfbal. Et depuis l'été dernier, deux nouveaux terrains mouillés pour le hockey. L'architecte Jan Van Cleynenbreugel, qui supervise le projet ambitieux de la ville, explique comment ces terrains ont vu le jour.

Un coup de pouce au hockey belge

« Afin de donner un coup de pouce au hockey, la ville d'Anvers a décidé, en collaboration avec la ligue flamande de hockey et les pouvoirs publics, d'aménager deux terrains à Wilrijk », explique Jan Van Cleynenbreugel. « Un pour les équipes nationales féminines, masculines et juniors, et un pour la nouvelle équipe de hockey HC Olympia. Avec ces infrastructures, la ville de Wilrijk entend créer un centre of excellence et un vivier pour les jeunes amateurs de ce sport. »

La qualité comme indicateur clé

Au moment de déterminer les critères de qualité pour les terrains, les responsables du projet ont demandé l'aide de l’ERCAT, le centre de test officiel agréé pour le gazon artificiel de l'université de Gand. « Au final, ce sont les terrains mouillés Hockey Solution de Lano Sports qui ont été retenus », dit Jan Van Cleynenbreugel. « Non seulement ces terrains se sont distingués au niveau du tapis, de la plateforme et de l'arrosage, mais ils répondaient également aux exigences et normes techniques strictes de la Fédération internationales de hockey (FIH). Avec ce certificat global pour les deux terrains, nous pouvons organiser des tournois internationaux. »

Désormais, les sélections de jeunes joueurs belges prometteurs et les clubs de hockey anversois des environs peuvent donner le meilleur d'eux-mêmes sur ce nouveau terrain. « La prochaine grande étape pour nous est l'édition 2019 du Championnat européen de hockey, qui se déroulera à Anvers », dit Jan Van Cleynenbreugel en conclusion. « Ce sont les Red Lions et les Red Panthers qui défendront nos couleurs sur ces terrains. »

Le Royal Beerschot à l’heure du changement

À une dizaine de kilomètres du centre Wilrijkse Plein se trouve le club de tennis et de hockey Royal Beerschot, qui compte actuellement plus de 850 membres. Son manager Patrick Goldberg explique pourquoi son club a également choisi un terrain mouillé Hockey Solution l'été dernier.

« Durant 10 ans, notre première équipe a joué sur un tapis en nylon traditionnel de Lano Sports : un terrain fantastique, si vous voulez mon avis, qui comptait parmi les meilleurs de Belgique », raconte-t-il avec nostalgie. « Mais l'été dernier, nous avons dû nous en séparé à regret, vu son âge. Nous pouvions conserver la plateforme, mais le tapis et les gicleurs avaient fait leur temps. »

Autrement et mieux

« Nous étions incontestablement prêts à travailler à nouveau avec le tandem Scheerlinck et Lano Sports. Mais une question nous tracassait : le nouveau terrain mouillé allait-il pouvoir rivaliser avec le tapis précédent ? Il s'est avéré que oui, car il est d’une qualité sans précédent. Grâce à l'installation d'arrosage moderne, il suffit de l'humidifier légèrement et notre consommation d'eau est réduite d'environ 66 %. Le nouveau terrain se distingue par ses caractéristiques de vitesse et de glissance, sans que la sécurité des joueurs soit mise en danger. Le certificat FIH global ouvre, quant à lui, des portes au niveau international. »

Il va sans dire que les joueurs apprécient le terrain : les Red Lions en personne s'entraînent actuellement au Royal Beerschot pour leur saison d'été. « J’ai grand plaisir à voir nos propres joueurs les observer avec attention, avant d'entamer leurs rencontres avec la même application », dit pour terminer un Patrick Goldberg souriant.